Tourisme

La ville d'Arras avec ses magnifiques places du 17e siècle flamand, aux 155 maisons sculptés, son beffroi, le palais épiscopal merveille du 18e siècle, transformé en musée qui contient des pièces uniques : Les Anges d'Arras, sculptures médiévales, une tapisserie du 13ème siècle qui rapelle qu'à cette époque, le tissage de la tapisserie était si célèbre qu'on ne disait plus une tapisserie mais une Arrazzi, c'est encore ainsi qu'on appelle une tapisserie en Italien ! Et même dans l'oeuvre de Shakespeare !

Plus récemment au 18e siècle, une fabrique de porcelaine ne dura que 20 ans, mais fabriqua des pièces très cotées, avec cette magnifique couleur qu'on appelle le bleu d'Arras. Sur la place le marché a lieu le samedi et le mercredi. Au pied du Beffroi on peut aussi acheter le fameux coeur d'Arras recréé avec une recette qui date de 1690.

Sur les places deux restaurants vous régaleront, La Faisanderie, et la Clef des Sens. Sous les places tout un réseau de souterrains, appelés boves, creusé depuis des siècles, peut être visité à partir du Beffroi.

Et surtout derrière la gare, les carrières Wellington, immense réseau qui accueillit en 1917 : 20 000 soldats du Communwealth (03 21 51 26 95).

Vers le Nord est d'Arras, les Cimetières de la Grande Guerre dressent fièrement leurs monuments, leurs tranchées et les milliers de tombes en pierre, ils attirent de très nombreuses familles anglaises, canadiennes, australiennes, néozélandaises, venu se recueillir sur les tombes de leurs ancêtres tombés au Champs d'Honneur. (Vimy (03 22 76 70 86 )  et Lorette (03 21 45 15 80))
A noter aussi à Neuville St Vaast le musée militaire de la Targette.


Pour les passionnés de Golf, le parcours de golf d'Arras les ravira. Des championnats s'y déroulent sur les bords de la Scarpe. le golf est dominé par les ruines impressionnantes de l'Abbaye du Mont St Eloi fondée au VIe siècle par l'évêque qui évangélisa Clovis.

En continuant la route qui passe au Mont St Eloi, on découvre sur les hauteurs, les terrils, restes de la richesse du nord aux 19 et 20e siècles, les Mines de Charbon. Pour adapter le terril au 21e siècle, le département y a construit une piste de ski qui fonctionne par tous les temps (Loisinord)... c'est très amusant... .

En revenant de Noeux les Mines vers Arras, vous emprunterez la voie romaine, appelée la Chaussée Brunehaut, qui passe devant le magnifique Château d'Olhain sorti tout droit du Moyen Age. C'est le seul château d'Europe ayant conservé sa basse cour; ses murailles se reflètent depuis mille ans dans ses douves...
Si vous partez vers Paris, le premier village après Grand- Rullecourt, Lucheux est dominé par un énorme château fort, habité par les rois de France qui venaient y chasser.
Jeanne d'Arc passa sous son imposante porte fortifié, prisonnière, sur le chemin de son supplice à Rouen. Elle traversa donc Grand-Rullecourt en venant d'Arras.

Situé à trois kilomètres de Grand Rullecourt, Avesnes le Comte est une très jolie petite bourgade aux toits d'ardoises grises, dominée par une belle église des 12e et 16e siècles. Deux restaurants vous accueilleront : Le Pavé Avesnois, 112 Grand rue (03 21 73 40 99), et le Vésuve, 34 grande rue (03 21 48 40 39).

Plus loin, à 40 Km, Amiens nous montre sa magnifique Cathédrale Gothique qui domine toute la plaine, Patrimoine Mondial, c'est une des plus belle cathédrale de France, le soir à la nuit tombée, le porche est éclairé et retrouve les couleurs vives et chatoyantes que lui avait donné le Moyen Age!!!

WebDesign by NoirBrillant.com

© 2008 Le Château de Grand Rullecourt  |    |   Français  |  English